Déclaration de condamnation et de dénonciation

Une note spéciale à l’opinion publique, aux institutions basées sur l’immigration et à la justice marocaine

Comme il est connu de tous les membres de la communauté marocaine résidant en Europe, que le soi-disant Bouchaib Bazi, qui dirige un site Web médiatique (Akhbarna Al-Jaliya) a des soupçons devant les tribunaux belges, ces derniers temps, son comportement agressif et criminel a dépassé tous les limites des bonnes mœurs et atteinte à la dignité des citoyens et des institutions étatiques à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume, et malgré les plaintes judiciaires déposées contre lui en Belgique et au Maroc, qui ont dépassé la dizaine de plaintes, toutes liées à des diffamations et diffamations à l’encontre de femmes marocaines en Belgique, cette personne continue de persister dans ses attaques contre les femmes mariées, les activités nationales et les associations marocaines, et contre les cadres et l’automatisation , ce qui a été rapporté au sein de la communauté, c’est que ce soi-disant Bouchaib Al-Bazi travaille avec un agenda étranger contre les citoyens marocains à l’étranger et contre les institutions nationales.Aujourd’hui, nous avons atteint notre préoccupation sur l’image du Royaume et l’image de Son Majesté les sujets du Roi, par l’intermédiaire desquels nos lettres ouvertes sont adressées au Tribunal de Sa Majesté et au Ministère des Affaires étrangères et au Ministère de l’Intérieur et au Procureur de la République du Royaume à Rabat, demandent qu’il soit jugé et puni parce que nous avons souffert graves préjudices et injustices, en particulier les femmes qui ont été poignardées pour leur dignité et leur honneur.
Messieurs, fonctionnaires et Marocains, le Ministre de l’Intérieur, le Ministre des Affaires étrangères et le Procureur général du Royaume, nous sommes aujourd’hui à un moment très dangereux et dangereux et face à une personne hors-la-loi et ennemie de Le Maroc et les Marocains, une personne qui déteste les institutions et leurs responsables, et nous ne pouvons en aucun cas La situation est que cette personne reste sévère parmi les membres de la communauté et l’honneur de ses femmes, et tous ceux qui sont concernés sont responsable de cette catastrophe et de ces pratiques antipatriotiques, et nous demandons à Sa Majesté le Roi, la justice marocaine et les services de sécurité d’intervenir d’urgence pour arrêter la brutalité de cette personne envers les citoyens honorables avant que les choses ne deviennent sérieuses et incontrôlables ,et les institutions concernées par les affaires de la communauté doivent assumer leur pleine responsabilité face à ces attaques injustes, car nous avons eu recours à l’état de vérité et de droit au lieu de l’imprudence, car nous sommes un état d’institutions et chaque fonctionnaire doit porter sa responsabilité .

قد يعجبك ايضا
Loading...